Skip to content

La gestion des urgences : avant et après les médias sociaux

29 avril 2012

Par Guylaine Maltais

Pour mon premier billet, il me fallait absolument faire cette excellente entrée en matière, en référence à Gérald Baron, un consultant américain, fondateur du piersystem, une base de données web, entre autres, sur la gestion des communications de crise.

Avec l’avènement des médias sociaux, la façon de faire et de penser la gestion des urgences, c’est, comme le mentionne Gérald Baron : «it’s a whole new game».

Évidemment, les communications d’urgence, de crise de même que la communication de risque (qui doit obligatoirement se situer en prévention), font partie intégrante de cette gestion d’urgence!

Voyons ensemble la métamorphose de la gestion des urgences : avant et après les médias sociaux.

Avant, un événement se produisait, les responsables des mesures d’urgence en étaient alertés, ils activaient leur cellule de crise, analysaient la situation, convoquaient les médias qui eux, transmettaient l’information à la population, voire au Monde. L’interaction entre les sinistrés, les victimes et les autorités se faisait d’une toute autre façon et bien souvent, à la fréquence désirée par les autorités. Maintenant, il y a toujours un témoin de l’événement, outillé (de son téléphone intelligent) en mesure de transmettre l’information à son réseau personnel, aux responsables des urgences, aux médias, voire, au Monde. L’information provient de partout, en même temps. Le modèle de Gerald Baron exprime parfaitement cette nouvelle réalité avec laquelle tout gestionnaire de mesures d’urgence doit désormais composer.

Donc, si le couple «médias sociaux + téléphone intelligent (ou tablette)» font dorénavant un mariage heureux, vaudrait mieux cesser de penser que cette nouvelle réalité ne fera que passer. Il ne s’agit pas ici d’une mode. Bien que généralement, pour la population, les changements de comportements sont habituellement longs à se produire, dans le cas présent elle a parfaitement bien intégrer le virage. Il appartient maintenant aux gestionnaires municipaux et gouvernementaux d’emboîter le pas…un pas à la fois, mais de ne plus résister. Seulement, une simple présence dans les médias sociaux ne suffit pas. Tous les experts s’entendent pour le dire : c’est d’une communication bidirectionnelle dont il est question avec les médias sociaux.

Vous êtes gestionnaire des mesures d’urgence? Vous évoluez en communication dans ce domaine très spécifique? Êtes-vous d’accord avec le fait que les médias sociaux doivent désormais être intégrés dans vos plans?

Je vous proposes aujourd’hui deux blogueurs inspirants et influents dans le domaine :

Advertisements
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :