Skip to content

Un maire bien de son temps

5 mai 2012

Par Guylaine Maltais

On tape souvent sur la tête d’organisation ou d’individu pour dire qu’ils n’ont pas su voir venir une crise et que, par la suite, ils l’ont mal gérée. Qu’ils n’y étaient tout simplement pas préparés, surtout du point de vue des médias sociaux. Mais dans ce billet, je ne taperai sur la tête de personne. Au contraire, je tiens plutôt à saluer le leadership d’un maire, bien de son temps : Alain Rayes, maire de Victoriaville.

Bien avant la décision du PLQ de déménager sa rencontre dans sa municipalité, le maire de Victoriaville était déjà bien présent et actif sur les réseaux sociaux. Étant abonné a presque tous ces comptes, je le regarde aller depuis quelques temps, car les modèles inspirants doivent être suivis.

Lorsqu’il a su que le PLQ débarquerait chez lui, pour lui, il ne servait à rien de se mettre la tête dans le sable, car il connaîssait bien le risque potentiel. Il met donc en ligne, sur youtube, une vidéo appelant au calme qu’il a ensuite diffusée sur ces comptes FB et Twitter. Il encourage la population à partager son message. Celle-ci se mobilise et le 3 mai, la vidéo a été visionnée plus de 3 600 fois sur youtube et 700 fois sr FB.

Pourquoi croyez-vous que la vidéo fut visionné autant en si peu de temps? Le lien de confiance entre le maire Rayes et ses abonnés était déjà établi depuis un bon moment, dû à sa présence dans les divers ms.  Sans doute qu’il n’aurait pas connu autant de succès s’il avait mis sa page FB en ligne le jour de l’annonce du PLQ de venir tenir son événement dans sa ville. Le maire Rayes était déjà prêt!

Les jours précédant le jour 1 de la rencontre du PLQ, le maire multiplie les entrevues radio et télé et tient son public informé de ses entrevues encore via ces divers comptes.

Malgré son anticipation et de sa pro activité, les casseurs ont eu raison de lui et des centaines de policiers de la Sûreté du Québec. Le soir même des épouvantables émeutes, quelques minutes après 21h, il met en ligne une autre vidéo, au langage non verbal moins sympathique que la première, et avec raison! Il donne alors rendez-vous, via ce médium qu’est le web 2.0, pour une conférence de presse prévue le lendemain matin, à 10h.

Modèle à suivre

Lorsqu’on dit que, pour rejoindre un maximum de personnes dans un très court laps de temps, il importe d’amalgamer l’ensemble des moyens de communication dont nous disposons, cet exemple d’actualité atteint la cible! Lorsque l’on dit, qu’il ne faut pas attendre que la crise éclate pour penser exister dans les réseaux sociaux, on atteint encore la cible avec l’exemple du maire Rayes et de la Ville de Victoriaville.

Vous comprendrez que si je mets pour vous, ce modèle en évidence aujourd’hui, c’est pour qu’il puisse inspirer d’autres municipalités, petites ou grandes à préparer leur plan de communication et leur plan d’urgence en y intégrant les médias sociaux.

En tant que citoyen, mesurer-vous une part du leadership de vos élus par leur présence et leurs interactions dans les médias sociaux? En tant que municipalité, comment vivez-vous cette nouvelle réalité?

Suggestion du jour : devinez?

Vous pouvez suivre le maire de Victoriaville sur Twitter @Alain Rayes, sur Facebook

Ainsi que la ville de Victoriaville :  @VilledeVicto et sur Facebook

Advertisements
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :