Skip to content

CAUSE3 : Un exercice d’urgence transfrontalier consacré…aux médias sociaux !

20 novembre 2014

Pour reprendre des mots de Patrice Cloutier, le coordonateur de l’équipe Canadienne de bénévoles virtuels, CanVost, un important exercice sur l’utilisation des medias sociaux dans tous les aspects de la gestion d’urgence entre le Canada et les États-Unis se conclue aujourd’hui, le 20 novembre. Des deux côtés de la frontière, des organisations gouvernementales fédérales et provinciales, ainsi que des municipalités, des ONG ET des bénévoles virtuels (j’ajouterais, également outre Atlantique) y ont pris part.

Chez eux et chez nous

Les centres névralgiques se situaient à Halifax en Nouvelle-Écosse et au New-Hampshire. Au centre des opérations d’urgence d’Halifax, l’action était à son apogée et en continue. De là, notre coordonnateur d’équipe du Canvost (appuyé de Joanna Lane, leader dans les VOST) procédait aux liaisons entre les besoins des autorités et  nous, les bénévoles. Chacun situé de notre coin du pays, de même qu’avec deux collègues de la France (de l’équipe VISOV) en appui, l’ambiance n’était pas plus tranquille. Nous devions, en effet, procéder au monitoring des médias sociaux (sur de fausses plateformes, créées spécifiquement pour des exercices en circuit fermé, ce qui donnait une bonne idée du réel) selon divers besoins, évoluant au fur et à mesure.

Le coordonnateur du CanVost, Patrice Cloutier, an centre en pleine action.

Le coordonnateur du CanVost, Patrice Cloutier, au centre en pleine action.

 

Un rôle désormais essentiel

Tel que le mentionne aussi Patrice dans son storify sur l’exercice, le projet visait entre autres à démontrer tout le positif mais également, et désormais essentiel, le rôle que peut avoir une telle équipe de bénévoles virtuel dans le cadre de la gestion d’une urgence. En effet, les multiples organisations concernées ont pu constater jusqu’à quel point elles pouvaient être appuyée à toutes les phases de l’urgence.

Med trad_Cause3

I’m a volonteer, now ça vous intéresses ?  

En tant que seule québécoise membre de l’équipe Canadienne, j’ai eu la chance d’y participer à partir du moment où le Canvost fut mobilisé, donc, hier. Cette équipe canadienne, vous l’avez deviné, est principalement anglophone. Pour moi qui suis d’abord francophone, mais around 80 % bilingual, cet exercice représentait au niveau de la langue, a real challenge ! But not juste that ! En effet, procéder au monitoring des médias sociaux en simulation d’urgence, est une tâche qui relève à elle seule, d’une certaine complexité. When, the guidelines and everything are all en anglais, it’s devient more complicated! And the time is running out. Now, in Quebec province, on a besoin d’autres bénévoles ! Car nous aurons, au Québec, other disasters and that day, bénévoles will be need.

En amont, nous devons

  • trouver comment construire des ponts entre l’actuelle équipe Canvost anglophone et une éventuelle «division Québec» avec plus de membres ;
  • identifier comment poursuivre les arrimages avec l’équipe internationale francophone VISOV qui fait un excellent boulot outre atlantique lorsque des urgences surviennent en France et dans d’autres pays francophones ;
  • au Québec, on doit aussi faire connaître comment une telle équipe peut venir en appui à une organisation publique.

Nombre de détails sur le comment n’ont pas été expliqué ici, car l’idée consistait surtout à démontrer la valeur que peut ajouter une telle équipe auprès d’une organisation qui en ferait la demande. Toutefois, force est d’admettre que plusieurs apprentissages apparaissent déjà de cet exercice CAUSE3 et que d’autres viendront aussi ainsi que des améliorations, comme il est toujours le cas : puisque les mesures d’urgence, sont en constance évolution !

Vous souhaitez devenir bénévoles virtuels ? Contactez-moi et ensemble nous construirons les nouvelles façons de faire en urgence !

Pour plus d’informations sur l’exercice CAUSE3 :

Billet de Patrice Cloutier sur ptsc-online

Des partenaires explorent comment les médias sociaux…(site Fédéral)

Advertisements
One Comment
  1. Extrêmement intéressant: un nouvel univers à défricher et à construire.
    Pourquoi ne pas proposer aux les étudiants en science politique et administration de faire un bout de chemin avec vous, comme apprentissage d’autres formes de participations publiques aux grands enjeux sociétaux ? Sous forme épisodique, ou pour un mémoire, voire une thèse ?

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :